Château La Tour Carnet 2018

  • Haut-Médoc - Bordeaux
  • 75 cl
  • Rouge

Nouveau

20 Produits

En Stock

DéclinaisonsPrixPrix à l'unitéQuantité
24,37 HT Soit 146,22 HT le lot de 6
Demi-bouteilles, magnums et autres formats disponibles sur demande : nous contacter

ASSEMBLAGE :

50% Merlot / 40% Cabernet Sauvignon / 7% Cabernet Franc / 3% Petit Verdot

VINIFICATION :

Vendanges manuelles en petites cagettes avec premier tri à la vigne. Egrenage manuel de 15% de la vendange et avec érafloir mécanique type E1 pour le reste. Encuvage en cuves bois sans foulage. Macération pré fermentaire à froid. Pigeages concentriques manuels. Elevage en barriques neuves de chêne français pour 70% du volume pendant 18 mois sur lies avec bâtonnages réguliers.

DEGUSTATION :

La robe est profonde, de couleur grenat, avec des reflets acajou légèrement tuilés. Le nez est complexe, on reconnait dans cet ordre, le cassis, la prune. Dans un deuxième temps, ce sont les épices qui s'expriment comme la cannelle. Les notes de torréfaction apparaissent ensuite, sous la forme de bois brûlés. La bouche est franche, elle laisse percevoir tout de suite l'incroyable finesse des tannins , enrobés, parfaitement équilibrés.. Au palais, les fruits mûrs et la torréfaction. La finale est équilibrée et généreuse.

Château la tour carnet - Haut médoc - Netvin

HISTOIRE :

Certainement l’un des plus anciens et plus beaux du Médoc, le château La Tour Carnet est construit au XIIe siècle. Il doit son nom à l’écuyer Carnet qui le reçoit en héritage du seigneur Jean de Foix en récompense de sa bravoure. Classé 4ème cru en 1855, son vin est à l’époque dans les mains de la famille de Leutken qui lui donne ainsi de nouvelles heures de gloire. Puis touché comme tous par les maladies de la vigne, les guerres et les crises économiques, il  connaît une longue période de déclin qui s’achève en 1972 lorsque le domaine est acquis par Louis Lipschitz, armateur girondin. Celui-ci restaure les bâtiments et replante les vignes puis transmet la propriété à sa fille Marie-Claire Pélegrin en 1978.

Celle-ci le conserve jusqu’en 1999, date à laquelle Bernard Magrez, propriétaire de Pape Clément, en fait l’acquisition. Depuis cette date, s’appuyant sur les conseils du célèbre Michel Rolland, d’importants de travaux de rénovation et d’amélioration ont été entrepris au château, à la vigne, au cuvier et au chai. Frédéric Chabaneau assure depuis 2010 la direction technique en remplacement d’Anne Le Naour.

DOMAINE :

Le vignoble de 73 ha, situé quelques kms à l’est de Saint-Laurent du Médoc en direction de Beychevelle, est planté sur des sols de qualités diverses composés d’argile, de calcaire et de graves garonnaises et pyrénéennes sur sous-sol calcaire. Pour le rouge, l’encépagement est composé de Cabernet-sauvignon (45%), Merlot (50%), Cabernet franc (3%) et Petit verdot (2%). L’encépagement blanc se répartit entre Sauvignon (33%), Sauvignon gris (29%), Sémillon (33%) et Muscadelle (5%).

L’âge moyen des vignes est de 30 ans et la densité de plantation de 8 à 10.000 pieds/ha. La culture est traditionnelle en faisant appel aux principes de la culture raisonnée.

Le domaine produit le grand vin en rouge et en blanc et, en rouge, un second vin "Les Douves Château La Tour Carnet".

LE VIN :

Les vendanges sont manuelles en cagettes avec tri à la vigne et au chai. Après macération, la fermentation est conduite en petites cuves de bois sans foulage, cuves bien adaptées à l’approche parcellaire. Le vin est élevé sur lies pendant environ 18 mois en barriques de chêne français (70% neuves).

Le nez est complexe et d’une grande finesse. En bouche, le vin est ample et riche, avec une structure tannique serrée. Vin de grande garde, il faut savoir l’attendre, en général 7 ans ou plus, pour profiter pleinement de ses qualités.

L’amélioration marquée du vin depuis le début des années 2000 et les efforts poursuivis actuellement pour en faire un vin moins austère tout en restant solidement charpenté en font certainement l’un des tous premiers grands crus classés en termes de rapport qualité/prix.

La production annuelle moyenne est d’environ 350.000 bouteilles.